de la laine et des moutons

Mardi 5 mars 2013,

Je n'avais pas envie de tondre les moutons parce que le froid de l'hiver est encore là et parce que j'avais peur de voir une brebis gestante perdre son petit à cause du stress qu'une tonte peut provoquer. Pourtant, les bergers de longue date et mon formateur aussi m'ont donné quelques bonnes raisons de le faire maintenant alors, j'ai capitulé en pensant que ce serait pour cette année, juste pour essayer et voir...

tonte1.JPG

il fallait trouver un tondeur digne de ce nom. Nous avons cherché... Cherché... Et puis nous avons trouvé une perle rare. Un tondeur prêt à transmettre son savoir parce qu'ici, nous voulons apprendre à tondre, un tondeur qui sa su prendre le temps d'écouter et d'observer avant de se chausser et de commencer son travail en laissant l'emprunte d'un homme passionné.

tonte2.JPG

Aujourd'hui, mes petits protégés se portent à merveille et même mieux encore, il me semble que la tonte leur a fait beaucoup de bien. Je crois pouvoir dire que cette première expérience a été positive.

tonte4.JPG

j'aimerais beaucoup que leur laine parte dans un atelier de transformation.

tonte3.JPG