Aurore

Je l'avais observée hier soir un peu plus longtemps que les autres et ce matin quand je suis allée la voir, je n'ai pas été très étonnée de découvrir un agneau à ses côtés.
Juste un seul, le tout premier de l'année. J'ai soigneusement désinfecté son cordon et j'en ai profité pour regarder s'il s'agissait d'un mâle ou d'une femelle:
- C'est une fille!
Elle est entièrement noire, pas très épaisse mais déjà bien dégourdie. Les mamelles n'ont déjà plus de secret pour elle. Je sais que cette mère là nourrit très bien ses petits. L'hiver dernier elle nous avait fait deux filles que nous avons gardées.
Toutes les mauvaises pensées de la nuit passées, la peur de retrouver ma serre abîmée, à sursauter parce que le vent soufflait fort, ont laissé place à la douceur de cette naissance qui a rempli ma matinée de joie. Même les quelques boulons à resserrer le long du rideau de la serre qui battait au vent n'ont pas réussi à me faire râler.
Ce soir, la maman a bien mérité le privilège de manger une poignée d'orge et de luzerne tout juste livrés l'après-midi même.

agneau1.jpg

agneau2.jpg