sans abri et sans vie

Le travail avec Heda me manque et je crois qu'aujourd'hui,
elle était contente de retrouver notre complicité et nos câlins.
Moi aussi.
Elle n'a rien oublié et même qu'il m'a semblé avoir vu du progrès dans ses directions.
Aujourd'hui un agneau est mort et une de nos jeunes agnelles s'est blessée.
A chaque fois qu'un de mes animaux souffre ou meurt ça me bouleverse terriblement
et dans ces moments là,
je me déteste d'avoir choisi ce métier, je ne veux pas accepter cette fatalité.
"Oh, tu verras on s'y fait, en élevage c'est normal"
moi je n'y arrive pas.

Demain le soleil revient,
je l'ai dit au troupeau qui fatigue de toute cette pluie.
Nous aurons très bientôt la bergerie,
je leur ai promis qu'elles ne subiront plus jamais ça.
Leur rusticité ne fait pas tout et j'aimerais les voir contentes de rentrer s'abriter quand il pleut.

abri.jpg