pas pour toujours

Depuis quelques semaines il m'arrive de vouloir partir d'ici.
Pas pour toujours,
juste m'en aller pour souffler
ou peut-être juste assez reculer
pour mieux regarder.
Partir d'ici et juste laisser filer novembre et décembre
et peut-être aussi janvier.

Noël, c'est dans deux mois.
Bientôt, il y aura un sapin à décorer
et des bouts de listes accrochées un peu partout à la maison.
"Maman, tu crois que le père-noël va passer à la maison de la ruralité?"
Je ne sais pas combien de temps encore Rémi y croira,
peut-être que cette année
les plus grands de la cour de récré arriveront à semer un peu de doutes dans sa tête quant à l’existence du père-Noël.
Je sais bien que ce ne sera pas pour toujours
mais je voudrais bien l'entendre encore une fois rêver de lui pendant toutes ces longues semaines à l'attendre.

recul.jpg