à l'interieur

J'ai laissé le jour me réveiller doucement.
Pas de réveil pour dire qu'il faut se préparer pour une heure donnée,
juste un poulailler à ouvrir mais qui sait attendre encore un peu.

Le café était bon,
j'ai eu envie de tartines beurrées que je me suis préparée sans me presser.
J'étais seule à profiter de cet instant dans la cuisine
à regarder le feu du poêle qui m'a très vite réchauffée.
Il y avait le bruit de ma respiration
et celui du ronron de Félix confortablement installé sur mes genoux
et puis c'est tout.

c'est à ce moment là que j'ai souhaitée que cette journée soit teinté de petites touches de vie comme ça.
De toute façon, je n'avais toujours pas retrouvé ma voix,
si des cris venaient à chahuter la vie ici,
ils ne viendraient pas de moi.

Mon petit garçon s'est réveillé
et j'ai crié.
Je me suis énervée après le verre rempli d'eau et de peinture posé juste à côté du clavier de l'ordinateur
et de la paires de ciseaux qui avait découpée toutes ces feuilles blanches par terre.
J'ai crié comme j'ai pu la colère que je sentais monter à mesure que mes yeux s'ouvraient sur le désordre qui régnait dans la salle de jeux et la chambre de Rémi.

Je suis sortie ouvrir le poulailler,
remettre de l'eau aux moutons,
saluer les cochons d'Inde et donner du poivron.
Je suis allée ouvrir les serres après avoir vérifié que les chevaux et les vaches ne manquaient de rien.
J'avais du linge à pendre à la maison et il pouvait bien attendre encore celui là,
je n'avais pas envie de rentrer à la maison.

Je me suis assise en face du soleil avec le sac d'ails qu'il fallait finir d'éplucher et j'ai laissé la chaleur des rayons m'apaiser.
Je me suis détestée et j'ai vite oublié la vie intérieure pour me concentrer sur le dehors de ce bel automne.

Aujourd'hui, nous avons séparé les brebis en deux lots,
il est temps de penser aux agnelages du printemps prochain.
C'est notre plus jeune bélier qui ouvrira le bal en bergerie dès demain.

inerieur.jpg

Très chers lecteurs

Nous avons deux petits hérissons dans notre jardin

Si, chez vous aussi il y a des petits

je vous conseille d'aller visiter ce site

le hameau du hérisson

Leurs vies en dépend peut-être